Plus que 130,00€ pour bénéficier de la livraison offerte

Robe marinière

Déclinaison moderne de la célèbre marinière, la robe marinière s’empare des codes de ce vêtement iconique pour mieux les détourner. Idéale pour les vacances d’été, cette robe peut aussi être portée au printemps et en automne, sous une veste en jean ou avec une paire de collants.

Quelles sont les origines de la robe marinière ?

 

La robe marinière est une déclinaison de la marinière, ce vêtement emblématique de la mode marine qui intégra la tenue réglementaire des matelots de la Marine nationale en 1858.

L’ordonnance militaire parue cette année-là fixe les caractéristiques de la marinière, qui devait alors arborer précisément 20 à 21 rayures bleues d’1 cm de largeur et 21 rayures blanches de 2 cm de largeur.

Si aucune explication précise n’a pu être apportée quant au nombre de rayures et à leurs couleurs, plusieurs hypothèses ont été émises : ainsi, le nombre de rayures correspondrait au nombre de victoires napoléoniennes, et les couleurs auraient pu être choisies soit par souci d’économie, l’indigo étant alors trop cher pour être utilisé seul, soit dans le but de mieux repérer les marins en cas de chute en mer.

À l’époque, la coupe de la marinière ne varie pas et répond à des impératifs techniques. Le col bateau permet de protéger la peau derrière l’encolure très échancrée de la vareuse que portent les matelots. La marinière est équipée de manches trois-quarts pour ne pas gêner les marins dans leurs manœuvres et éviter qu’ils mouillent leur vêtement. La longueur est suffisante pour les protéger du froid en couvrant leurs reins.

Au fil du temps, la marinière a su séduire les marins, puis les plaisanciers et les vacanciers, avant de s’imposer aussi bien en ville qu’au bord des plages ou sur le pont des navires. Initialement portée uniquement par des hommes, la marinière a peu à peu habillé également les femmes.

On a alors vu apparaître la robe marinière, qui reprend les rayures désormais célèbres de la marinière. Généralement en coton ou jersey de coton, la robe marinière se décline en différentes coupes et couleurs.

 

Comment porter la robe marinière ?

 

La robe marinière est reconnaissable à ses rayures, qui peuvent être bleues et blanches mais aussi rouges et blanches, vertes, jaunes ou multicolores. Elle est le plus souvent courte, s’arrêtant environ au genou, et dotée de manches courtes ou trois-quarts. Agréable à porter avec son coton ou son jersey de coton légèrement extensible, elle constitue un vêtement de choix pour les vacances d’été.

Elle peut être aisément portée avec une jolie paire de sandales, un chapeau de paille et un sac de plage pour profiter du soleil en bord de mer. Facile à entretenir, elle passe à la machine et sèche rapidement : elle peut être enfilée sur un maillot après la plage, lavée le soir et renfilée toute propre le lendemain pour une nouvelle journée ensoleillée.

Mais la robe marinière ne se limite pas à l’été, aux vacances et à la plage. Elle peut aussi être portée à la mi-saison, voire en hiver pour les modèles en maille – pour lesquels on parle alors plutôt de robes pulls à rayures.

Au printemps ou à l’automne, la robe marinière en coton peut être portée avec des collants ou des leggings. Vous pouvez l’associer à une veste en jean, un blazer, un blouson en cuir ou un trench. Elle se mariera aussi bien avec des sneakers qu’avec une paire de boots.

Les rayures donnent beaucoup de caractère à la robe marinière, qui est donc une pièce forte à accessoiriser avec parcimonie pour ne pas surcharger votre tenue. Toutefois, vous pouvez sans risque la structurer en la portant avec une ceinture large, et y ajouter un seul bijou avec, au choix, une paire de boucles d’oreilles, un bracelet ou un collier.

 

Comment entretenir votre robe marinière ?

 

La robe marinière en coton a l’avantage d’être facile d’entretien. Elle se lave entre 30 et 40 °C en machine (fiez-vous toujours aux instructions d’entretien présentes sur l’étiquette).

Le lavage à 30 °C est de plus en plus recommandé, que ce soit pour des raisons pratiques, économiques ou écologiques. En effet, laver votre robe marinière et vos autres vêtements de tous les jours, hors linge de maison, à 30 °C évite le dégorgement des couleurs et permet donc de laver en même temps le blanc et les couleurs.

De plus, avec un programme à 30 °C, votre lave-linge consomme moins d’électricité tout en lavant aussi efficacement. La consommation est presque divisée de moitié entre un cycle à 40 °C et un cycle à 30 °C.

Votre robe marinière en coton peut supporter le sèche-linge, mais il est tout de même préférable de la laisser sécher à l’air libre, sur un cintre ou un fil à linge pour éviter d'abîmer les fibres. Vous pouvez repasser votre robe en respectant la température recommandée sur l’étiquette.

Lire la suite
Panier
Plus que 130,00€ pour bénéficier de la livraison offerte
( x )
- +
Supprimer
Oui Non
Vous n'avez pas de produit dans votre panier.
Total
Vous aimerez aussi
Grand sac cabas réversible
en coton
99,00€ 59,40€
Chaussettes mixtes à motif jacquard
en coton mélangé
25,00€ 15,00€