Plus que 100,00€ pour bénéficier de la livraison offerte

Nathan Paulin : sur le toit du Mont pour un nouveau record en slackline

Audacieux, Nathan Paulin ne recule devant aucun défi qui se présente à lui. Après avoir battu quatre records mondiaux en highline, il choisit le Mont Saint-Michel, monument classé au patrimoine mondial de l'UNESCO, pour battre son 5e record.

« J’ai à cœur de battre ce record du monde avec des acteurs locaux qui partagent mes valeurs »

Avec cet exploit ce funambuliste moderne affirme son envie de dépassement de soi en partageant son goût pour la liberté.

Comme SAINT JAMES, Nathan Paulin, fier de ses origines, souhaite diffuser des valeurs d’indépendance, d’ouverture d’esprit et de simplicité.

Retrouvez une interview réalisée avec Nathan Paulin à la fin de cet article.

Pour réaliser ce record du monde, des mois de préparation ont été nécessaires.

Alexandre Gomez de Miranda, responsable technique du record, était sur le pont depuis déjà plusieurs mois. Analysant les conditions météo, les contraintes techniques et autres détails pratiques, il a supervisé toute une équipe technique.

Le mardi 23 mai au matin, un équipage, formé de bénévoles et de techniciens de Rope & Web, s’est organisé pour monter une sangle de plus de 2 200m entre une grue située à la Caserne et un ancrage à l’Abbaye du Mont Saint-Michel, point culminant du monument.

Au total, 6 heures ont été nécessaires pour mener à bien l’installation de la sangle et permettre à Nathan Paulin d’effectuer son premier essai.  C'est grâce à l'aide de chacun et des nombreux bénévoles que cet exploit a pu être réalisé. Un beau moment de partage et de cohésion.

Habillé d’une marinière SAINT JAMES brodée pour l’occasion, Nathan s’est élancé à 17h30 pour une traversée d’un peu plus de deux heures. Ce sont les yeux remplis d’étoiles que les spectateurs présents au Mont Saint-Michel ont pu assister à cet incroyable exploit. Deux heures de traversée durant lesquelles stress et admiration étaient maîtres mots.  

Tout au long de cette grande aventure, Nathan Paulin a pu compter sur de nombreux partenaires. L’une de ses volontés était de s’entourer d'entreprises françaises et locales, dont trois sont classées Entreprise du Patrimoine Vivant comme SAINT JAMES.

Partage, excellence et liberté sont autant de valeurs que nous partageons avec Nathan. Des valeurs qui nous ont convaincu de la beauté du projet et de l'implication nécessaire de SAINT JAMES dans la réalisation de celui-ci.

Une aventure riche en émotion que nous sommes fiers d’avoir soutenu.

Et pour ceux qui se demandent quelle marinière a pris de la hauteur, il s’agit de notre marinière iconique Naval en coloris Gitane et sa rayure contrastée Tulipe !

INTERVIEW NATHAN PAULIN

Je suis Nathan Paulin, je suis un funambule moderne, je marche sur une sangle et je vais aller au Mont saint Michel.

A quel âge as-tu commencé la slackline ?

J’ai commencé la slackline à 17ans c’était en 2011.

Qu’est ce qui t’as poussé a pratiquer ce sport à ce niveau ?

Ce qui m’a poussé à en arriver là c’était l’état dans lequel j’étais quand je marche sur un fil. C’est un peu comme de la méditation et j’ai voulu faire ça de plus en plus long et là c’est 2 200m.

Combien de temps consacres-tu à ta passion par semaine ?

Ma passion est devenue mon métier aujourd’hui donc j’y passe tout mon temps, c’est beaucoup de préparation, beaucoup d’entrainements physiques et mentaux et des heures et des heures de dossiers pour faire ça.

Comment gères-tu la montée de stress et d’adrénaline le grand jour ?

Le stress et l’adrénaline c’est quelque chose que je gère en calculant tout, en ayant tout maitrisé. Quand j’ai plus de questions à me poser j’ai plus de stress et voilà, c’est comme ça que je gère le stress.

Quand je serais sur la ligne, forcément, je vais me lever et l’adrénaline va arriver un peu au début et je vais devoir gérer la montée d’adrénaline parce que je ne peux pas être sous adrénaline pendant deux heures donc c’est une gestion qui se fait un peu automatiquement par le corps mais c’est ça la clé de cette traversée.

Quelles sont les qualités requises pour faire du highline ?

Alors pour faire de la highline il faut savoir marcher donc tout le monde peut le faire.

Quels sont tes projets, tes ambitions ?

Le plus gros projet que j’ai, c’est d'aller au sommet du Mont Saint-Michel donc c’est génial d’être là et peut-être que ce projet c’est aussi un essai pour aller un jour au sommet de la Tour Eiffel depuis la Tour Montparnasse.

Pourquoi avoir choisi le Mont Saint Michel ?

J’ai choisi le Mont Saint-Michel parce que c’est un endroit que j’adore, que je trouve magnifique, et c’est un peu contrenature d’essayer de mettre une sangle dans le vide sur un endroit où il y a un seul Mont qui est loin dans une baie. C’est le défi technique, c’est la beauté du lieu. SAINT JAMES a suivi directement et c’est génial de faire ça avec des locaux. On est hyper heureux, on passe des moments exceptionnels.

Panier
Plus que 100,00€ pour bénéficier de la livraison offerte
( x )
- +
Supprimer
Oui Non
Vous n'avez pas de produit dans votre panier.
Total
Vous aimerez aussi
Foulard à imprimé esprit vagues
en coton bio
49,00€ 29,40€
Sac cabas SAINT JAMES
en toile naturelle et cuir
89,00€